Et si Twitter devenait le nouveau Google ?

Et si Twitter devenait le nouveau Google ?

Et si Twitter devenait le nouveau Google ?

Twitter a récemment annoncé que de nombreux changements allaient arriver concernant la recherche, pour la rendre plus simple pour l’utilisateur, et l’aider à comprendre ce qui se passe en temps réel. Twitter promet ainsi l’ajout de l’auto complétion (les mots qui vont sont suggérés), la correction de l’orthographe, des suggestions de recherches annexes, la possibilité de filtrer les résultats selon qu’ils sont publiés par des « personnes » ou sous pseudo… Twitter promet une révolution dans le fonctionnement de son moteur de recherche. Et si Twitter devenait le nouveau Google ?

Google : domination contestée, pertinence limitée

En tant que rédacteur web, je travaille au quotidien au référencement de sites web, pour des projets éditoriaux de blogs ou des boutique e-commerce. Dans toutes les situations, au contact d’autres professionnels (agences, freelance) les discussion au sujet de Google tournent globalement autour de sa pertinence, et du flou entretenu par le géant, qui commence à lasser plus d’un référenceur.

Si le moteur de recherche est encore dominant en France, sa part de marché est contestée, via l’arrvée de Bing, notamment. Facebook aussi, en concentrant le temps quotidien de millions d’internautes, se transforme en moteur de recherche (mais n’entre pas dans les stats car n’étant pas un moteur de recherche pur et dur), un comble pour un système qui, dès sa création, se voulait un annuaire « fermé ». Certains early-adopters choisissent des outils comme Twitter pour faire leurs recherches quotidiennes sur la toile, si bien que la main mise de Google est, petit à petit, en train de disparaitre.

La présence de Wikipédia dans les résultats de recherche

La présence de Wikipédia dans les résultats de recherche - via business2community.com

A cela s’ajoute une raison principale : la pertinence. La poursuite d’un meilleur niveau de qualité de Google est noble et sainte. La mission du moteur de recherche est, depuis le début, d’offrir un service le plus rapide possible aux internautes, en leur donnant accès à ce qu’ils recherchent (et en prenant au passage quelques dollars !). Cette volonté est toujours intacte. Mais le résultat n’est toujours pas à la hauteur. Entre des résultats de recherche ultra dominés par Wikipédia, des mots clés trustés par des sites de mauvase qualité ou encore des expressions vérrouillées, qui ne varient pas, sans oublier les mots clés qui sont ultra-changeant, à cause de l’actualité… il est devenu difficile de s’y retrouver sur Google, à moins d’avoir une utilisation poussée du moteur de recherche, et de jouer avec les filtres de classement, d’exclusion, pour dénicher l’info. Google souffre, à mon sens, de plusieurs maux :

  • Une trop grande place donnée, par défaut à l’actualités, qui noie les articles de fond
  • Une évaluation du degré de qualité et de sérieux des sites qui laisse à désirer
  • Une politique vis à vis des mauvaises pratiques trop changeante

Avec Penguin (mise à jour récente de Google), les sites proposant la publication de Communiqués de Presse (CP) qui sont en fait des articles pensés uniquement pour le référencement, ont souffert. Google a tiré sur ces fermes de liens créées artificiellement, et laisse toujours tourner des millions de blogs remplis de bouillies spamesques. Je ne suis pas en train de relancer le débat White / Black Hat, et je ne juge pas les pratiques bonnes ou mauvaises (chacun est grand et fait ce qu’il veut en SEO), mais je trouve la prise de position de Google trop molle.

Ce flou entretenu autour des bonnes pratiques commence à énerver, du coté spécialistes du web, car dire à son client que c’est Google le maitre du jeu, ce n’est pas très bon pour signer un contrat.

Et si Google n’était plus le maître du jeu ?

J’ai été victime, comme de nombreux webmasters, de Penguin, sur certains projets perso et des projets clients.

  • A cause de bon vieux liens spammy sur des sites cradoc
  • Parce que je n’ai que 2 mains et 24 heures par jour, je ne peux pas avoir le rythme de publication du Huffington Post
  • Parce que, selon Google, certaines pages sont trop propres… on rêve !

Alors plutot que de se plaindre, et de prendre encore une mise à jour dans les dents, et si Google sortait de l’équation. Tout comme Google Adsense ne doit pas constituer votre source de revenus unique sur le web lorsque vous commencez à monétiser votre blog, Google ne doit pas plus être votre source de trafic unique, ou en tout cas ultra dominatrice (80 / 90%).

Diversifiez vos sources de trafic

Diversifiez vos sources de trafic - See-ming Lee 李思明 SML

Comment faire ? Il existe de nombreuses techniques : échanger avec d’autres blogs, faire des articles de qualité pour être cité ailleurs, développer sa présence sur les réseaux sociaux, penser au off-line.

Twitter comme moteur de recherche idéal ?

Recherche sur Twitter

Recherche sur Twitter

Avec les ajouts dont parle Twitter, le moteur de recherche de la plateforme de MicroBlogging pourrait bien réunir toutes les qualités que l’on attend d’un moteur « moderne » :

  • indexation rapide (imaginons qu’à l’avenir on puisse pinger Twitter comme Google)
  • recherche par mots clés, hashtag, filtres
  • prise en compte des interactions sociales

Attendons cette mise à jour, mais je suis convaincu que Twitter à une carte à jouer et à développer en mixant des sélections éditoriales / sociales, et en proposant une vue sur le web bien plus pertinente que celle de l’ami Google. Au passage, abonnez vous à mon profil Twitter pour continuer la discussion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *