Acheter du contenu pour votre site web : pourquoi vous devriez me faire confiance

Le contenu. Que vous lanciez un nouveau projet de boutique e-commerce, ou que votre entreprise repense sa stratégie de communication en souhaitant plus de « contenu », les raisons de se tourner vers un rédacteur web freelance. J’ai dans ma clientèle de nombreux cas de figure. Professionnels qui débutent leur activité, structures qui pèsent plusieurs millions d’euros, agences de référencement… Tous arrivent avec des expériences différentes, des exigences variées. Ceux avec qui je collabore partagent tout de même un point commun : l’envie de créer une relation durable avec un partenaire, à qui ils peuvent sous-traiter la rédaction de leurs contenus, en toute confiance.

Le contenu est une matière première que je fabrique sur mesure

 Le contenu doit être disponible pour alimenter votre site vitrine, votre boutique e-commerce ou un blog. C’est une matière première indispensable à toute présence sur le web. Sans contenu, c’est la page blanche, le vide. 

Les solutions pour acheter du contenu pour site web sont multiples sur le web :

  • commander du contenu à un rédacteur freelance (moi)
  • trouver un rédacteur basé à Madagascar pas cher
  • faire confiance à une agence web
  • passer par une plateforme de créateurs de contenu (textbroker / greatcontent)

Détaillons chaque solution.

Trouver un rédacteur basé à Madagascar pas cher

Voila ! Ce jeune garçon au nom si exotique qui vous a demandé en contact sur Viadeo vous a aussi ajouté sur Skype. Il semble sympathique et propose des textes à acheter pour votre site web. Les prix défient toute concurrence. Moins de 0,01 centimes du mot ! Il fait même des packs de 10000 mots, pour remplir les blogs. Génial. Un brief sur skype, quelques sujets envoyés, et c’est parti.

Les textes arriveront dans votre boite email.  Il faudra parfois relire plusieurs fois une phrase pour la comprendre, l’auteur lui même ne l’a pas comprise . Des bouts de wikipédia, des bouts de sites canadiens, mixés avec des phrases extraites de documentations commerciales. C’est un texte fait de papiers et cartons assemblés qui vous est livré. Idéal pour des sites pensés pour le référencement, qui n’ont pas pour vocation d’être « lus »… Paradoxal ! Certains rédacteur basés à Madagascar produisent de très bons textes, comparables à ce que vous pourrez trouver en France. Certains. Pas tous. Je ne dénigre pas le travail des Malgaches de manière général, que l’on soit clair. Je précise simplement, qu’avec mon expérience, beaucoup sont déçus, mais, encore une fois, certains rédacteur de qualité vivent à Madagascar, et produisent un contenu excellent. A vous de les trouver si vous souhaitez poursuivre cette voie.

Faire confiance à une agence web

Evidemment ! L’agence web c’est la garantie d’un travail bien réalisé. C’est en partie vraie. En tant que freelance, je ne suis pas en guerre contre les agences web. Je collabore avec plusieurs d’entre elles, comme rédacteur web. Les agences de petite taille proposent en effet des services de rédaction web à leurs clients, mais ne disposent pas en interne de rédacteur web. Elles font donc appel à un freelance.  Les prix sont supérieurs à ceux que je pratique en direct, mais pour le client, c’est un seul contact global pour son site, et un gain de temps  : c’est l’agence qui s’occupe d’envoyer des idées au rédacteur, et gère tout le contact. La « marge » réalisée par l’agence, c’est donc ce service dont elle s’occupe, pour éviter au client de perdre du temps.

Pour des projets ciblés, ponctuels, le recours à une agence peut être une bonne solution. Sur le long terme, la plupart des clients aiment avoir une plus grande réactivité en matière de création de contenu… et choisissent donc de passer par un freelance. Plusieurs agences n’hésitent d’ailleurs pas, après plusieurs mois, à donner le contact de leur rédacteur. L’agence est donc la solution pour un projet de création de site, une refonte, mais pas pour une collaboration sur le long terme, à mon avis.

Passer par une plateforme de créateurs de contenu (textbroker / greatcontent)

Les plateformes de création de contenu sont arrivées avec une promesse : mettre en relation des éditeurs / rédacteurs, et des clients qui souhaitent acheter du contenu pour site web. Belle promesse. J’ai créé mon compte sur plusieurs plateformes comme Textbroker, Greatcontent et autres. J’ai d’ailleurs réalisé de nombreux textes sur cette dernière, majoritairement pour un client dans l’automobile. L’avantage pour le client réside dans la façon de procéder : vous balancez un brief sur la plateforme, les rédacteurs se jettent dessus. Premier arrivé, premier servi (greatcontent) ou bien le client retient le rédacteur qu’il veut (Textbroker) suite à un mini texte de motivation + références. Les tarifs pour le rédacteur sont proches de Madagascar.  Impossible de vivre des textes sur ces plateformes, à moins d’écrire sans s’arrêter, au kilomètre. Je suis pourtant, sur chaque plateforme, au niveau 4 étoiles, 4S, supérieur , enfin bref ce que vous voulez… mais je gagne juste de quoi m’acheter un Pitch et des M&M’s.

Ah oui, j’oubliais, le rédacteur qui rédige votre contenu porte un identifiant, du type XFR5485 pour que vous ne puissiez pas le retrouver… Et oui, si vous passez en direct avec lui, la plateforme ne gagne plus d’argent ! Si vous cherchez un rédacteur web avec qui vous ne parlerez jamais « en vrai », que vous paierez comme un Malgache, et à qui vous pouvez ordonner des modifications avant de le payer, alors allez-y. Certains adorent ça et ne s’en cachent pas.

Commander du contenu à un rédacteur freelance (moi)

« Il ne fait que critiquer, mais lui, en quoi il est différent ? »

Avec moi, tout est transparent.  Vous avez mon adresse e-mail et mon 06 sur la droite de cet article, si vous souhaitez me parler de votre projet de contenu pour site web . J’habite à Lyon (en France oui) et je rédige l’intégralité de mes textes. Je ne vends pas de textes à 0,01 centimes comme à Madagascar, ni même à 0,04, 0,05 etc… En fait, je ne vends pas mon contenu en prenant comme unité le mot. Je propose des forfaits, mensuels, pour créer votre contenu. 8 articles d’une longueur de 500 mots, chaque mois, prêts à publier sur votre site, comptez 600€. Regardez mes tarifs.

Le prix au mot n’a pas de sens. Pourquoi ? Car je ne m’arrête pas à 500 mots. Si un sujet mérite un plus grand traitement, alors je prolonge. Vous souhaitez réaliser une interview d’un membre de votre entreprise, d’un de vos fournisseurs. Je m’en charge.

Ah oui, le texte (unique) est livré optimisé pour le référencement, avec des styles (gras, italique) prêt à publier (html, word, txt ou intégré dans WordPress selon votre besoin). Livraison par e-mail 1 fois par mois, chaque semaine ou via Dropbox, vous décidez. Je m’adapte à votre demande.

Vous comprenez pourquoi discuter sur le prix / mot est dépassé. En me faisant confiance pour acheter du contenu pour votre site web, vous faites le choix :

  • d’un contenu sur-mesure, unique ;
  • rédigé en France, et en français (tournure de phrase, orthographe) ;
  • avec une vraie valeur ajoutée, des sources citées, des infos vérifiées ;
  • adapté pour améliorer votre référencement ;
  • pensé pour valoriser la marque, traiter une actu, apporter un angle nouveau.
Si vous cherchez un partenaire pour une relation sur la durée, passez moi un petit coup de fil…

Voir les tarifs