Taux de Rebond : Ce que peut faire le Rédacteur Web

Taux de Rebond : Ce que peut faire le Rédacteur Web

Taux de Rebond : Ce que peut faire le Rédacteur Web

Le rédacteur web doit inclure dans sa rédaction les contraintes imposées par le support web. Parmi ces contraintes, le taux de rebond. Pas toujours simple à expliquer, car il n’existe pas véritablement d’équivalent dans les supports papier.

Définition du taux de rebond : C’est le pourcentage d’internautes qui entrent sur un site et en ressortent par la même page, sans avoir visité d’autres pages… C’est votre taux de visiteurs à une page, qui font donc un « rebond » sur votre site.

Les causes d’un taux de rebond élevé

Un taux de rebond élevé n’est pas obligatoirement synonyme de mauvaise qualité.

En effet, un visiteur ne consultera qu’une seule page sur votre site :

  • si le contenu est de mauvaise qualité, et qu’il ne l’intéresse pas
  • si ce que vous proposez ne lui convient pas
  • dans la même logique que le précédent point, si il n’est pas dans la cible (particulier sur un site B2B)
  • si le contenu est pertinent, et qu’il correspond exactement à ce que l’internaute cherche (ni plus, ni moins)
  • si un lien sortant dans votre contenu a attiré l’internaute, qui s’en va…
  • si le produit / service est bon, et que le process de commande ou la demande de devis s’effectue sur la même page

Quelques chiffres sur le taux de rebond

J’ai trouvé quelques chiffres sur les valeurs moyennes des taux de rebond, dans une infographie réalisée par KISS Metrics.

Statistiques sur le taux de rebond

Statistiques sur le taux de rebond

On y apprend notamment que :

  • le taux de rebond moyen est de 20 à 40% pour les sites de vente au détail
  • de 70 à 90% pour les pages simples à une seule action
  • de 10 à 30% pour les portails (MSN, Yahoo) et sites de services
  • de 40 à 60% pour les sites de contenu

Ce que doit faire le Rédacteur Web pour améliorer le Taux de Rebond

En tant que rédacteur de contenu, vous avez un rôle clé pour améliorer ce taux de rebond. Voici 5 points à suivre dans votre rédaction pour garder à l’esprit une logique d’amélioration continue du taux :

1. Fournissez un contenu pertinent

Cela parait évident, mais cela signifie de proposer à l’internaute non pas un contenu uniquement « intéressant », mais un contenu pertinent pour sa recherche. Vous pouvez proposer un article très documenté sur les livrets A, mais si vous essayez de le positionner sur des mots clés comme « placements innovants » ou « solutions d’épargnes nouvelles », vos visiteurs ne vont pas lire votre texte… Si la personne trouve votre contenu pertinent, alors elle sera apte à consulter d’autres pages.

2. Aidez vos internautes à comprendre ce que vous racontez

Combien de fois vous êtes vous retrouvé sur un site internet, face à un mot que vous ne comprenez pas. Ce constat peut s’appliquer dans de nombreux domaines, ou le vocabulaire est obligatoirement technique. Le réflexe de beaucoup d’internautes ? Cliquer sur « Précédent », et chercher le terme dans Google. Les internautes ne savent pas utiliser les onglets, ni le « Rechercher avec Google » en faisant un clic-droit… La solution ? Intégrer un « glossaire », ou utiliser un plugin pour les acronymes. Je recommande Acronyms pour WordPress qui tourne très bien, et gère automatiquement l’ajout d’une bulle info lorsque les termes que vous souhaitez définir apparaissent dans le texte.

3. Réduisez le nombre de liens externes… ou ajoutez leur un rel= »blank »

Je suis partisan de textes riches en liens, qui permettent d’apporter de l’info au visiteur. Liens vers des sources pertinentes, vers des contenus similaires, qu’ils soient en interne ou non. Mais lorsque ces liens sont sortants, le risque de perdre le visiteur est alors élevé. La solution ? Continuez de linker et de faire du web « participatif », mais ajoutez un lien qui s’ouvre dans une nouvelle fenêtre. Pas très compliqué (une case à cocher sur WordPress), et cela permet à l’internaute de revenir chez vous une fois le lien consulté. Rien ne garanti qu’il va alors cliquer sur une autre page, mais vous ne l’avez pas perdu bêtement…

A lire à ce sujet :

5 conseils pour réduire votre taux de rebond sur le Journal du Net
Le Taux de Rebond d’Analytics ne sert à rien, changez-le sur Seomix
Taux de Rebond : Tout ce qu’il faut savoir chez Ramenos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *